Dévoilement du nom des récipiendaires des Prix d’excellence 2022 de L’alUMni

récipiendaires 2022
14 juin 2022
Nouvelles
Dévoilement du nom des récipiendaires des Prix d’excellence 2022 de L’alUMni

C’est avec beaucoup de fierté que L’alUMni de l’Université de Moncton a dévoilé aujourd’hui le nom des récipiendaires de ses Prix d’excellence. L’Ordre du mérite sera remis à l’éminent microbiologiste Yves Brun (B.Sc. 1983; M.Sc. 1985) et le prix Émergence à l’ingénieure Cloé Doucet (B.Ing. 2013). Un hommage sera rendu à ces deux personnes diplômées au parcours remarquable lors de la Soirée Ovation prévue le jeudi 20 octobre prochain.

 

L’Ordre du mérite 2022 attribué à Yves Brun, Ph.D.

 

Yves Brun est un microbiologiste de réputation internationale et une sommité dans le domaine de la biologie cellulaire bactérienne. Il est professeur et titulaire de la prestigieuse Chaire de recherche Canada 150 en biologie cellulaire bactérienne au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l'Université de Montréal. En 2021, il est devenu membre de la Société royale du Canada.

Ses travaux de recherche et les découvertes qu’il a réalisés ont contribué grandement à l’avancement de sa discipline et sont à l’origine de grandes avancées dans la lutte contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.

 

Le chercheur originaire de Cap-Pelé, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, a contribué de manière importante à plusieurs domaines de la microbiologie en utilisant une approche multidisciplinaire et en développant souvent des outils transformateurs. En témoigne sa méthode d’observation inédite au microscope qu’ont adoptée de nombreux scientifiques aux quatre coins du monde, que ce soit pour étudier les mécanismes de base de croissance des micro-organismes, comprendre le mode d’action de certains antibiotiques ou essayer d’en découvrir de nouveaux.

Microbiologiste de renom et primé, auteur prolifique, conférencier prisé, mentor recherché, Yves Brun est également un communicateur et un vulgarisateur hors pair qui croit à l’importance de partager les découvertes scientifiques avec le grand public.

 

« L’alUMni se réjouit de pouvoir rendre hommage à Yves Brun, un diplômé dont le parcours et les réalisations professionnelles impressionnent à plusieurs égards, a déclaré la présidente de L’alUMni, Michelyne Paulin. Son dynamisme, sa créativité, son style de collaboration et son leadership entrainent des retombées importantes dans le monde de la science. Grâce à son expertise de pointe et à son approche multidisciplinaire, Yves Brun s’inscrit comme un leader naturel et un réel catalyseur dans l’univers de la recherche fondamentale sur les bactéries. »

L’Ordre du mérite est une distinction honorifique remise chaque année afin de reconnaître la contribution exceptionnelle d’une personne diplômée, qui, par ses activités professionnelles et ses actions sociales, fait honneur à l’Université de Moncton et à sa profession. 

 

Le prix Émergence 2022 décerné à Cloé Doucet

Depuis l'obtention de son diplôme en génie civil de l'Université de Moncton en 2013, Cloé Doucet connaît un parcours professionnel remarquable dans le domaine de l'ingénierie et de la construction où elle se taille une place de choix.

La jeune ingénieure, originaire du village de Pointe-la-Nim, dans le nord du Nouveau-Brunswick, se distingue par ses qualités de leader, par ses réalisations techniques et par son engagement pour favoriser l’inclusion des femmes en ingénierie.

Cloé Doucet évolue au sein de l’entreprise Kiewit, l’une des plus grandes organisations de construction et d’ingénierie en Amérique du Nord. En quelques années, elle a participé à plusieurs projets d’une grande complexité, dont celui de l’échangeur Turcot de Montréal, considéré comme l’un des plus importants projets routiers au Canada. Expérimentée dans la coordination d’équipes multidisciplinaires, elle occupe aujourd’hui le poste d’assistante gérante d’un mégaprojet de conception-construction d’un barrage hydroélectrique pour Ontario Power Generation. 

« La progression fulgurante qu’a connu Cloé Doucet dans le domaine de la construction et des infrastructures, un secteur à prédominance masculine, est admirable, a souligné Michelyne Paulin. Ses réalisations professionnelles, son leadership et son engagement pour abolir les stéréotypes, sont une source d’inspiration pour les jeunes femmes qui aspirent à devenir ingénieure. »

 

Institué en 2008, le prix Émergence récompense une personne diplômée de l'Université de Moncton, âgée de 35 ans ou moins, qui se démarque par son sens du leadership, ses réalisations dans sa carrière naissante et sa contribution à la société.

 

 

NOTES BIOGRAPHIQUES 


Yves Brun, B.Sc. 1983; M.Sc. 1985

Yves Brun est un microbiologiste de réputation internationale et une sommité dans le domaine de la biologie cellulaire bactérienne. Il est depuis 2019 professeur et titulaire de la prestigieuse Chaire de recherche Canada 150 en biologie cellulaire bactérienne au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l'Université de Montréal.

Ses travaux de recherche et les découvertes qu’il a réalisées ont contribué grandement à l’avancement de sa discipline et sont à l’origine de grandes avancées dans la lutte contre la résistance des bactéries aux antibiotiques. Sa carrière se distingue à plus d’un titre par son engagement remarquable en recherche, son implication constante à la formation d’une relève scientifique de haut niveau, à l’enrichissement de programmes d’études et de recherche à la fine pointe de la technologie, et à la diffusion des connaissances scientifiques qu’il produit.

Originaire de Bas-Cap-Pelé, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, Yves Brun a obtenu un baccalauréat en biochimie en 1983 et une maîtrise en chimie en 1985 de l'Université de Moncton. Il a d’ailleurs reçu la médaille d'or du Gouverneur général du Canada pour la meilleure performance académique à la maîtrise. En 1990, il reçoit son doctorat en biochimie de l’Université Laval. Après un stage postdoctoral à l’Université Stanford, Yves Brun débutera, en 1993, une prolifique carrière de 25 ans à l’Université de l’Indiana. L’institution lui décernera le titre de professeur distingué en 2017, la nomination la plus prestigieuse offerte par l’université.

Le professeur-chercheur a contribué de manière importante à plusieurs domaines de la microbiologie en utilisant une approche multidisciplinaire et en développant souvent des outils transformateurs. En témoigne sa méthode d’observation inédite au microscope, qu’ont adoptée de nombreux scientifiques aux quatre coins du monde, que ce soit pour étudier les mécanismes de base de croissance des microorganismes, comprendre le mode d’action de certains antibiotiques ou essayer d’en découvrir de nouveaux.

L’ampleur et l’importance de ses recherches sont mises en lumière par ses abondantes publications dans des revues prestigieuses et leur couverture médiatique et scientifique. Il compte à son actif près de 150 publications scientifiques, dont 130 dans des revues avec comités de pairs.

Leader dans le développement de la communauté scientifique, il est un mentor exceptionnel qui a formé et supervisé plus d’une centaine de chercheurs de tous les niveaux dans son laboratoire.

M. Brun a reçu de nombreux prix et distinctions, dont un Academic Scientific Achievement Award de l'American Society for Microbiology, un Fulbright US Research Scholar Award et le Prix Murray 2019 de la Société canadienne des microbiologistes pour l'ensemble de sa carrière. Il a été élu à l'American Academy of Microbiology, à l'American Association for the Advancement of Science, à l'Académie canadienne des sciences de la santé et à la Société royale du Canada.

Conférencier prisé sur la scène nationale et internationale, Yves Brun est un communicateur et un vulgarisateur hors pair qui croit à l’importance de partager les découvertes scientifiques avec le grand public. En avril 2022, l’éminent chercheur a présenté une conférence immersive à la Satosphère de la Société des arts technologiques de Montréal intitulée La poésie des bactéries, où il fait découvrir au public le monde merveilleux et insoupçonné des bactéries à l’aide de visualisations 3D projetées dans le dôme. Il collabore également avec le Musée Armand-Frappier de Laval pour la préparation d’expositions sur les bactéries et le développement d’ateliers pour promouvoir l’apprentissage de la méthode scientifique auprès des enfants de niveaux préscolaires, primaires et secondaires.

M. Brun participe activement aux efforts visant à améliorer la représentation des femmes et des minorités dans le domaine des sciences, par le biais de diverses activités de sensibilisation. Il collabore notamment avec le projet Sensibilisation aux études universitaire et à la recherche (SEUR) qui souhaite créer un lien entre les élèves du secondaire et le milieu universitaire de la recherche et avec l’organisme Les Scientifines qui a comme mission de promouvoir les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques auprès des jeunes filles de 8 à 17 ans de milieux urbains défavorisés afin de leur permettre de développer diverses compétences transversales.

 

Cloé Doucet, B.Ing. 2013

Depuis l’obtention de son baccalauréat en génie civil de l’Université de Moncton en 2013, Cloé Doucet connaît un parcours professionnel remarquable dans le domaine de l’ingénierie et de la construction où elle se taille une place de choix.

La jeune ingénieure, originaire du village de Pointe-la-Nim, dans le nord du Nouveau-Brunswick, se distingue par ses qualités exceptionnelles de leader, par ses réalisations techniques et par ses multiples compétences dans un secteur d’emploi à prédominance masculine. Son parcours et ses expériences font d’elle une source d’inspiration pour les jeunes femmes ingénieures et celles en devenir.

Depuis plus de 10 ans, Cloé Doucet évolue au sein de l’entreprise Kiewit, l’une des plus grandes organisations de construction et d’ingénierie en Amérique du Nord. Au fil des années, elle a participé à plusieurs projets complexes et elle a gravi plusieurs échelons pour occuper aujourd’hui le poste d’assistante gérante d’un mégaprojet de conception-construction d’un barrage hydroélectrique pour Ontario Power Generation. 

C’est comme étudiante-stagiaire en ingénierie que la jeune femme s’est jointe à Kiewit à l’été de 2011 et de 2012. Elle travaille alors sur un projet de conception-construction de la nouvelle centrale électrique de la rivière Lower Matagami en Ontario.

En 2013, elle amorce sa carrière à temps plein et travaille à un projet de modernisation de la centrale électrique de Pointe-du-Bois au Manitoba comportant la construction d’un nouvel évacuateur de crues et un nouveau barrage. D’abord ingénieure de terrain en coffrage, elle sera chargée de la planification et de l’exécution du coulage final de tous les pieux de l’évacuateur de crues. Puis, elle sera promue ingénieure en chef du département mécanique, où elle sera responsable de tous les documents de qualité pour l’installation mécanique et les suivis budgétaires. En 2015, elle se voit confier de nouvelles responsabilités à titre d’ingénieure de projet adjointe.

De retour à Montréal, Cloé Doucet sera affectée de 2015 à 2021 au chantier de construction de l’échangeur Turcot, un projet de plus de 1,5 G$, considéré comme l’un des plus importants projets routiers au Canada. Elle y occupera divers postes, dont ingénieure de projet des travaux routiers (2015-2018), surintendante générale des travaux de finition (2019-2020) et gérante de construction pour les travaux routiers (2020-2021).

Cloé Doucet déploie une grande force de mobilisation dans son milieu de travail pour favoriser l’inclusion des femmes en ingénierie. En plus d’être une mentore pour plusieurs femmes au sein de sa profession, elle participe à l’organisation d’un séminaire annuel sur le leadership des femmes en construction organisé par Kiewit pour les étudiantes universitaires. Elle dirige un groupe pour l’inclusion des femmes au sein de son entreprise.

En 2019, Cloé Doucet a reçu le prix Leader de la relève du Réseau des femmes en infrastructure. Cette distinction reconnaît une femme exceptionnelle qui se distingue en début de carrière dans le secteur des infrastructures par ses qualités exceptionnelles en leadership.

Malgré ses solides connaissances techniques, elle ne cesse de vouloir se perfectionner. Elle a entrepris en 2020 une maîtrise en administration des affaires.

 

Renseignements :

Jeanne Farrah, B. Sc. soc. 1988, M.A.P. 1991
Directrice générale par intérim du développement philanthropique et des relations avec les diplômées et diplômés
Téléphone : 506-858-4130
jeanne.farrah@umoncton.ca