Daniel H. Dugas - B. Arts visuels 1986

Daniel H. Dugas - B. Arts visuels 1986
15 décembre 2016
Pleins feux
Daniel H. Dugas - B. Arts visuels 1986

L’ampleur de la production artistique de Daniel H. Dugas, notamment l’originalité et la diversité de ses oeuvres ces 30 dernières années, caractérise pleinement sa créativité. Cet artiste de Moncton ne s’embarrasse pas de titre et aime se décrire comme un artiste poète, dénomination qui englobe ses nombreuses aptitudes : peintre, graveur, poète, essayiste, artiste numérique, vidéaste, scénariste, performeur et musicien.

Au fil des années, cet artiste engagé a pris part à près d’une centaine d’expositions, individuelles et de groupe, ainsi qu’à plusieurs festivals et événements littéraires partout dans le monde. Il a également effectué de nombreuses résidences d’artistes, tant au Canada qu’à l’étranger. Ses textes ont été publiés dans plusieurs revues littéraires et il compte une dizaine de recueils de poésie à son actif. En septembre dernier, Daniel a été l’un des artistes invités du Symposium d’art/nature 2016, qui s’est déroulé sur le campus de Moncton.

Daniel est détenteur d’un certificat en service social de l’Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse (1980), d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université de Moncton (1986) et d’une maîtrise en beaux-arts de la School of the Art Institute of Chicago (1993). Il effectue en ce moment un doctorat en création littéraire à l’Université de Moncton. Pendant plusieurs années, il a enseigné au Département des arts médiatiques et des technologies digitales de l’Alberta College of Art and Design de Calgary avant de revenir s’établir à Moncton, en 2008, pour se consacrer pleinement à ses projets de création. Il a d’ailleurs été professeur invité de gravure en 2010 et écrivain en résidence, en 2015, à l’Université de Moncton, un établissement qui évoque pour lui plein de bons souvenirs.

« J’ai toujours aimé le côté intimiste de l’Université de Moncton. Au Département d’arts visuels, nous disposions de nombreuses installations et nous avions facilement accès aux studios pour faire de l’expérimentation. C’était un département aux multiples influences avec des professeurs de la Tchécoslovaquie, de la Belgique, de l’Italie et de l’Acadie. L’expérience qui m’a beaucoup marqué pendant mes années d’études a été de faire de la radio à CKUM. J’ai adoré ça et je crois que la radio étudiante a été déterminante dans la relation que j’ai développée avec l’art médiatique, car la radio, c’est une forme d’art. »

Véritable globe-trotter, Daniel Dugas a toujours été animé par les voyages qui, souligne-t-il, lui permettent d’aller au delà de sa zone de confort et stimulent sa créativité. Lorsque nous avons effectué cet entretien, Daniel rentrait tout juste du Kenya où il avait participé à un festival de poésie à Kisii, une ville du sud-ouest du pays. Petite anecdote, c’est au cours de ce séjour en Afrique qu’il a appris qu’il avait remporté le Prix Antonine-Maillet-Acadie Vie 2016 pour son dernier recueil de poèmes-essais L’esprit du temps / The Spirit of the Time, publié aux Éditions Prise de parole. Ce projet d’écriture sur la couleur a été conçu lors d’une résidence d’artiste que Daniel a effectué à Sydney, en Australie, en 2013.

« La connexion internet était très instable, mais fort heureusement, ce matin-là, elle fonctionnait et j’ai appris avec beaucoup de bonheur l’excellente nouvelle, relate le lauréat. C’était un peu surréel et cocasse d’expliquer à mes collègues la nature de ce prix et d’entendre le nom d’Antonine Maillet résonner dans ce paysage kenyan. »

À peine ses valises posées que le prolifique artiste songe déjà aux prochaines destinations qui lui permettront d’explorer de nouvelles réalités et de repousser les limites de son art. Sur le radar, notons deux projets de recherche qu’il prévoit mener avec sa complice, l’artiste Valérie LeBlanc, au printemps prochain à Deering Estate, une réserve environnementale, archéologique et historique située à Miami.